- Project Runeberg -  La Norvège littéraire /
130

(1868) [MARC] Author: Paul Botten-Hansen - Tema: Norwegian Literature
Table of Contents / Innehåll | << Previous | Next >>
  Project Runeberg | Catalog | Recent Changes | Donate | Comments? |   

Full resolution (JPEG) - On this page / på denna sida - Sciences mathématiques - Mathématiques pures

scanned image

<< prev. page << föreg. sida <<     >> nästa sida >> next page >>


Below is the raw OCR text from the above scanned image. Do you see an error? Proofread the page now!
Här nedan syns maskintolkade texten från faksimilbilden ovan. Ser du något fel? Korrekturläs sidan nu!

This page has never been proofread. / Denna sida har aldrig korrekturlästs.

130
Arentz, H. S. Om Functionen Fm, især med Hensyn til dens nume
riske Evaluation. (De la fonction Fm. surtout par rapport å son
évaluation numérique). Skien 1850, gr. in-4. 36 pp.
(Inséré dans le programme du lycée de Skien),
Clausen, P. A. Om Kubikroduddragning af kubiske Ligninger. (De
Vextraction des racines cubiques des équations cubiques). Christians
sand 1868, in-8.
(Inséré dans le programme du lycée de Christianssand).
Guitlberg, A. S. De omvendte Fuuktioner anvendte paa Tlieorien
for algebraiske Ligninger. (Les fonctions inverses appliquées å la
théorie des équations algébriques. Dissertation pour le gråde de doc
teur en philosophie). Christiania 1867, in-8. 47 pp.
Sexe, 8. A. Nogle Bemærkninger om Potentslæren samt nogle Sæt
ninger af samme. (Quelques observations sur le théoréme de la
puissance et quelques théses sur la méme matiére). Christiania
1864, in-8. 40 pp.
Om nogle Punkter i den elementære Arithmetik. (De
quelques points de Varithmélique élémentaire). Christiania 1865,
in-8. 48 pp.
(Oes deux traités ont été tirés séparément de „Nyt Magazin for Naturviden
skaberne,“ yol. 13 et 14).
Aux auteurs qui ont traité des mathématiques supérieures, il faut
ajouter le savant C. F. H. Arentz, qui, ainsi que nous Pavons fait
observer å sa biographie, p. 99, a publié plusieurs traités de
mathématiques. On trouve de lui dans les Mémoires de
la Société des Sciences de Danemark: 1° „De Pimpossibilité
de Pinfinité des grandeurs mathématiques.“ (Vol, 12, pp. 159 å
190). 2° De Pimpossibibté de Pinfinité du mohde par rapport
au temps et å Pespace, prouvée par des raisons mathématiques.
(Méme vol. pp. 247 å 270). 3° Définition exacte de +etdæ -h par
rapport å leur signification et å leur usage. (Nouveau recueil
des mémoires de la méme Société, vol. 1, pp. 536 å 556). Et, entre
autres traités, dans les Mémoires de la Société des Sciences de
Norvége: 4° De la maniére la plus courte de résoudre les équa
tions qui renferment plusieurs ou de nombreuses quantités in
connues. (Yol. 2, pp. 251 å 286). Dans les mémoires du 19e siécle
de la méme Société se trouvent encore les 3 traités suivants:
1° Des opérations algébriques indéfinies. (Yol. 2, pp. 87 å 108).
2° Essai d’une théorie exposée avec une exactitude mathématique
des lignes paralléles et de leurs qualités. (Méme vol. pp. 109
å 130), 3° Considérations sur la premiere des antinomies de
Kant et des idées de temps et d’espace qui s’y rattachent.
(Méme vol. pp. 131 å 191).

<< prev. page << föreg. sida <<     >> nästa sida >> next page >>


Project Runeberg, Wed Dec 6 05:26:03 2023 (aronsson) (download) << Previous Next >>
https://runeberg.org/norvlitt/0150.html

Valid HTML 4.0! All our files are DRM-free