- Project Runeberg -  Personhistorisk tidskrift / Sjunde årgången 1905 /
93

(1899-1908)
Table of Contents / Innehåll | << Previous | Next >>
  Project Runeberg | Like | Catalog | Recent Changes | Donate | Comments? |   

Full resolution (TIFF) - On this page / på denna sida - Tessiniana i Kungl. Preussiska husarkivet, af Fritz Arnheim

scanned image

<< prev. page << föreg. sida <<     >> nästa sida >> next page >>


Below is the raw OCR text from the above scanned image. Do you see an error? Proofread the page now!
Här nedan syns maskintolkade texten från faksimilbilden ovan. Ser du något fel? Korrekturläs sidan nu!

This page has been proofread at least once. (diff) (history)
Denna sida har korrekturlästs minst en gång. (skillnad) (historik)

peu de mots de démontrer la nécessité absolue – savoir la demoiselle
de Knesebeck, dame du palais de Sa Majesté la Reine-Mère de Prusse,
les demoiselles de Gri[e]sheim et de Taube, filles d’honneur de Son
Altesse Royale la Princesse Royale de Suède, et la demoiselle de
Sparre, réputée fille vagabonde depuis près de quatre années, connue
en France sous le nom de la Rose, à Berlin sous celui de
Charmantinechin[e], en Suède sous celui de la Naine de la Princesse, aux
foires sous celui de Marionette et enfin dans le royaume des fées sous
celui de la fée Moinette[1].

Voici le fait:

Un homme, à mon avis, et surtout dans le cas dont il s’agit,
extrêmement sensé, prit la liberté de proposer à Madame la Princesse
que ses dames, vu leur extrême paresse, eussent à partir deux heures
avant celle fixée pour le depart de Madame Royale, afin d’arriver à
temps aux dîners et aux gîtes.

Cette Princesse dont à la première vue on connaît la bonté et la
justice, ne se fit aucune peine d’y consentir et de laisser le moment
du départ à leur choix. Sa bonté la porta a se passer de leurs
services, mais sa justice établit en même temps la loi irrévocable d’une
punition arbitraire, si, sous quelque prétexte que ce puisse être, elles
vinssent à tarder leurs voyages.

Qu’arrive-t-il, Messeigneurs et Messieurs? Ces nonchalantes (car
il faut trancher le mot), au lieu de profiter de l’indulgence d’une si
bonne maîtresse, s’amusent: l’une[2] à poudrer une sale cornette,
l’autre[3]
à examiner une volante neuve et à la verité d’une beauté séduisante,
une autre à se mirer; et que sais-je, moi? On connaîtrait plutôt la
route des vents et le chemin des lames de la mer que les frivoles
amusements d’une fille mondaine.

Laisserons-nous une pareille licence impunie, faute d’en trouver la
punition écrite dans Justinien ou dans Cujas[4] ou établie dans les
coutumes de nos pays?! Non, Messeigneurs et Messieurs, un semblable
relâchement ne servirait qu’à autoriser le libertinage. La petite
prétexte l’ignorance de la loi, mais ne savons-nous pas que »Ingnorantia (!)


[1] Angående friherrinnan Charlotta Fredrika Sparre, se ofvan sid. 90 not 1.
-- Wilhelmine von dem Knesebeck, då hoffröken hos preussiska änkedrottningen,
var Lovisa Ulrika följaktig under resan till Sverige samt stannade där intill början
af år 1747. Om henne jfr R. Koser, a. st. VII, 10. -- Friherrinna Ernestine von
Griesheim (d. 1767), sedan 1752 gift med friherre Gust. Palmfelt, betecknas af
Lovisa Ulrika i ett bref till modern, dat. Stralsund 2 aug. 1744 (Eriksberg),
såsom »kvick» och »mycket kunskapsrik». -- Grefvinna Katarina Charlotta Taube
(1723-63) var dotter till öfveramiralen grefve T. (se ofvan) och gifte sig 1748 med
sedermera generallöjtnanten grefve Pontus Fredrik de la Gardie. Enligt Lov.
Ulrikas ord i ett bref till Sophia Dorothea (dat. Stockhom 6 nov. 1744) var hon ganska
kvick, ehuru visserligen »intet stort geni».
[2] Le comte Tessin, allant un matin chez la Gri[e]sheim, la trouva occupée À
poudrer sa coiffure, parcequ’elle était sale.
Lov. Ulrikas anm.
[3] Le comte Tessin avait ce jour-là fait voler à la Spar[re] ses habits et lui
avait fait mettre à la place une volante d’un gros drap rayé, avec laquelle elle resta
toute la journée.
Lov. Ulrikas anm.
[4] Kejsar Justinianus, den berömde upphofsmannen till »Corpus iuris». --
Jacques Cujas (1522-90), Frankrikes främste civilrättslärare.

<< prev. page << föreg. sida <<     >> nästa sida >> next page >>


Project Runeberg, Fri May 10 17:50:01 2019 (aronsson) (diff) (history) (download) << Previous Next >>
http://runeberg.org/pht/1905/0113.html

Valid HTML 4.0! All our files are DRM-free