- Project Runeberg -  Samtiden : tidsskrift for politikk, litteratur og samfunnsspørsmål / Enogtyvende aargang. 1910 /
437

(1890-1914) With: Gerhard Gran
Table of Contents / Innehåll | << Previous | Next >>
  Project Runeberg | Like | Catalog | Recent Changes | Donate | Comments? |   

Full resolution (JPEG) - On this page / på denna sida - P. S. la Chesnais: «Un peuple qui meurt»

scanned image

<< prev. page << föreg. sida <<     >> nästa sida >> next page >>


Below is the raw OCR text from the above scanned image. Do you see an error? Proofread the page now!
Här nedan syns maskintolkade texten från faksimilbilden ovan. Ser du något fel? Korrekturläs sidan nu!

This page has never been proofread. / Denna sida har aldrig korrekturlästs.

«UN PEUPLE QUI MEURT.»
Cher monsieur.
Permettez moi de protester contre I’article que j’ai lu
hier dans Samtiden, par M. Erik Givskov. Je me demande
ou il apu puiser son information. Je vois bien qu’il cite
quelqnes auteurs, mais quelques phrases isolées peuvent
toujours étre choisies pour confirmer n’importe quelle thése.
Je vois bien qu’il mentionne quelques faits-divers impression
nants, et habilement groupés, que notre presse étale avec une
prédilection regrettable. Mais dans quelle grande ville ne
pourrait-on en trouver de pareils? En réalité, toute la doeu
mentation de cet artiele n’est la que pour lui don ner I’apparence
dune étude sérieuse, alors qn ’il exprime seulement une im
pression recueillie trop légérement, et sans nulle critique.
L’article formule une conclusion étayée aprés coup de quel
ques faits choisis pour la cause, et cela est vraiment peu
digne de votre revue. Un sujet social aussi vaste n’y devrait étre
traité qu’avec une doeumentation plus compléte et plus sure.
L’essentiel de I’article, je veux dire les faits sur lesquels
I’auteur insiste le plus, et qui ont le plus contribué å former
son jugement sur la vie soeiale en France sont des faits
d’appréciation trés-difficile et délicate, teis que la tendance å
épargner et la fréquence des ménages infidéles. La, aucune
doeumentation précise n’est possible, et M. Erik Givskov
affirme et généralise avec une audace prodigieuse. Il en arrive
å dire des sottises enormes. Parlant des ménages ou le mari
est ouvertement «complaisant», il dit: «Hver gade har nok
af saadanne hjem. Nei, det er vistnok langt nærmere sand
heden at sige, at i de fleste gader findes der siet ikke nogen
anden slags.» Il se réfute lui-méme par Fexcés de I’accusation.
Dans quel étrange milieu que, pour ma part, je n’ai
jamais rencontré est il tombé lorsqu’il a débarqué å Paris?
Mais non, il n’a jamais vu ce qu’il raconte, par la raison que

<< prev. page << föreg. sida <<     >> nästa sida >> next page >>


Project Runeberg, Fri Jan 31 02:28:14 2020 (aronsson) (download) << Previous Next >>
http://runeberg.org/samtiden/1910/0445.html

Valid HTML 4.0! All our files are DRM-free